Philiae: Propaganda


Au cours de mes pérégrinations musicales et en fouillant dans les bacs poussiéreux de mon disquaire allemand préféré ( Jens, pour ne pas lui faire de pub), je suis tombé sur un petit CD qui ne payait pas de mine. Une pochette bicolore, B&W pour les intimes, avec une antenne satellite. Rien d’assomant, mais le concept me paraissait intéressant.

Philiae est un petit groupe de rock industriel allemand dont le deuxième CD aka Propaganda est sorti sous la bannière d’Abandon Records.Je n’ai pas eu la chance de tomber sur leur album “Scapegod”.

Philiae, du grec Philia φιλíα désigne l’amitié avec des notions d’altruisme et de suffisance à soi-même.

Voici la tracklist:

  1. The Art of Entertainment
  2. [Pas de nom]
  3. Diorama of the world Part.I
  4. Diorama of the world Part. II
  5. Ignore
  6. Downwards
  7. We are the problem
  8. Worse
  9. This is the dawn of a new error
  10. Reminder
  11. The acquired taste of freedom

Bilan: Un petit CD très sympa ! La chanson la plus aboutie reste Diorama of the world avec ses deux parties étincelantes dont la petite intro à la batterie qui a été mon coup de coeur musical

Un petit bémol, le groupe s’est dissous… Leur site officiel répond aux abonnés absents et la seule page disponible est leur myspace: http://www.myspace.com/philiae

Malgré cela, je le recommande chaudement !

Toi aussi, désinforme !


La réactosphère, la sphère de réinformation des partis, considérés comme d’extrême-droite, mais que je qualifierais de parti éléctoraliste avec un arrière-goût de clientélisme. Vous savez, ces partis dont le programme politique se remplit au fur et à mesure des faits divers ?

J’aurais bien aimé vous faire un schéma, mais je n’ai pas vraiment envie. J’ai plutot envie d’un petite balade sur le net.  Prenons par exemple le Front National, parti français. Pas mal de sites sont en référence direct avec ce “petit” parti. Notamment, un, que je n’ai pas choisi au hasard.

Nations Presse Infos: La désinformation comme ligne éditoriale ?
Dans la rubrique ” Qui sommes-nous”, aucun nom, aucune photo. La seule information que l’on peut obtenir c’est sur la bannière du “blog d’informations”.”Site cofondé par Jacques Vassieux (1951-2010). Des patriotes anonymes ? Votre blogueur préféré est allé creuser les arcanes du web pour un peu plus de clareté.

Wikipedia nous dit: “Nations Presse Infos, agence de presse proche du Front national.”

Rien de bien nouveau en somme. Mais Metapedia nous livre pas mal d’infos intéressantes.Ce qui suit est une petite pique à l’article suivant  qui dit que Nations Presse Infos a été crée par des fans de Marine Le Pen.Que nous dit Metapedia?

Nations Presse Infos a, à sa tete, Louis Aliot, le monsieur-Marine Le Pen.

Un papier indépendant alors ? Ou blog qui désinforme, qui met en valeur uniquement de l’information destiné aux “marinistes” ? Ce site se targue de s’affranchir de l’oppression médiatique, de la pensée unique, de sortir du système et de stopper le “terrorisme intellectuel” et donne dans le lavage de cerveau.

J’étais d’humeur assez revendicative alors si vous voulez écrire à Nations Presse Infos, voici leurs coordonnées, obtenus grace à un petit Whois ( rien de bien méchant, je ne suis pas un vilain pirate qui vient voler vos données et pourrir vos petits ordinateurs )

Nations Presse
Organization: NPI
Address 1: 9, lice Jean Moulin
City: Albi
Zip: 81000
Country: FR
Phone: +33.635172049
Email: contact@nationspresse.info

Alors ce site est-il indépendant ? Pas vraiment. Encore une fois, j’ai utilisé un outil connu seulement des hackers russes retranchés en Sibérie: les Pages Jaunes.

Ah, c'est marrant.

Conclusion de cette petite histoire, je respecte toutes les opinions politiques, mais lorsqu’on ne joue plus dans la transparence, qu’on fait de la désinformation, qu’il y a une connivence entre un mouvement et un soi-disant blog d’informations indépendant, je ris. Il serait temps que les créateurs de ce genre de site assument un peu et arretent de prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas. La stratégie de désinformation du FN marche à merveille.

Encore un article qui va me faire perdre 30% de mes lecteurs.

Pour toi public: des liens !

Nations Presse Infos

La page de Métapédia

L’arme préférée des hackers du Cantal: le Whois

” C’est mon gouter !” Aka Pirate Box by David Darts


Après avoir découvert un article assez intéressant sur le  http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/07/surfer-sans-entraves_1627059_651865.html qui traitait de la Pirate Box de David Darts, j’ai décidé de creuser le sujet.

MER C KWA ?

C’est une boite. Mais pas n’importe quel bout de métal. Ce petit engin permet le transfert et le partage de fichiers librement et crée un réseau wifi alternatif là ou elle est placée. Une alternative assez intéressante à l’heure ou tous les wifis “gratuits” ne sont plus libres. D’une taille assez réduite, elle est transportable avec sa poignée ergonomique en plastique inflammable et convient aux forbans des réseaux de 7 à 70 ans ( RIP Dennis Ritchie).

SA CER A KWA ?

La pirate box offre la possibilité de surfer librement, sans entraves pour reprendre le titre du Monde. La fonctionnalité la plus intéressante est une shoutbox anonyme qui permet tous les utilisateurs à portée du réseau wifi de communiquer mais le système ne garde aucun log de la conversation ni des utilisateurs connectés.

C'est petit, c'est utile et ça a quand meme plus de gueule qu'une lunchbox Justin bibeure.

Sinon, on peut mettre des gateaux dedans.

KOMAN ON FAI ?

David Darts, Docteur en Arts et titulaire d’une chaire de professeur en Arts à l’université de New York a publié les plans de sa Pirate Box en FAL 1.3 ( http://artlibre.org/licence/lal/en ) ce qui permet une utilisation libre et sans contraintes de ses plans. Il a crée, par ailleurs, un wiki pour tous les curieux, curieuses, pirates et flibustiers  des réseaux, qui voudraient créer cette petite merveille. Tous les composants sont disponibles en commande sur le net, l’ensemble coute dans les 100$. La pirate Box est réalisable sans soudures ( \o/ ), seulement avec des connaissances en Linux ( la box utilise un ubuntu sans X ) et un peu de réseautage.

TA PA D LIEN ?

Pour ceux qui voudraient aller plus loin et pénétrer dans les arcanes de cette lunchbox trafiquée, voici ma petite compilation de liens, garantis sans pr0n:

http://wiki.daviddarts.com/PirateBox

http://wiki.daviddarts.com/PirateBox_DIY_Plug_Computer

http://daviddarts.com/ avec tous ses projets en cours !

Un petit bonus: Reportage sur l’utilisation de la Pirate Box réalisée par la télévision allemande: http://vimeo.com/21720009

[MAJ]

Au cours de mes recherches post-article, j’ai trouvé ce lien, intéressant: comment installer sa pirate box sous ubuntu:

http://www.hydrog3n.fr/tuto-installer-piratebox-sur-ubuntu.html

Un petit lien assez  drole démontrant l’autonomie de la machine, la Pirate Box est cité sur pas mal de blogs survivalistes, ou comment avoir un wifi autonome en cas d’invasion de zombies, de guerre thermo nucléaire globale ou de pénurie de Nutell@.

http://get-urban-survival-skills.blogspot.com/2011/02/survival-planning-zero-hedge-and.html

Have Fun !

FreedCamp: Tip or Trick ?


Freedcamp : The Free Project Management System, est un site web spécialisé dans la conduite de projets lorsqu’on travaille avec des collaborateurs par télé-travail par exemple. Créer son projet est simple, voire trop simple. Un seul point négatif, c’est l’absence du français, mais bon, entre nous, pour  ce genre de services, on peut bien s’exprimer en anglais ou en allemand.

Fonctionnalité intéressante, on peut créer des tâches avec un nombre d’heures pour le faire, un calendrier peut être crée, un espace fichier de de 20 MB est disponible. Oui 20MB. Sachant qu’un serveur privé gratuit (Je fais de la pub à RedHeberg 🙂 ) est de 200 Mo, un projet n’aura pas grand mal à naître si vous prenez un serveur privé. Si vous êtes un peu plus fainéant, une option est disponible pour acheter de l’espace, à la WordPress.

Une espèce de Forum interne est disponible, utile, utile. On peut même créer des factures, je ne vois pas l’utilité immédiate, mais pourquoi pas ? FreedCamp est vraiment un espace pour la collaboration avec une fonction de notification par e-mail vraiment utile, si votre collaborateur a oublié l’existence de votre projet.

Un petit screenshot pour que vous voyiez l'engin. Quoi ? Open Brain Forum ? Non c'est une surprise 😉

FreedCamp, c’est gratuit, je trouve ça beau, le gros point négatif, ça reste la taille du stockage de vos documents.

http://freedcamp.com/

BackTrack 5


Backtrack 5, la solution Open-Source de sécurité informatique, servant à tester son réseau wi-fi mais comportant aussi de nombreux outils d’audits serveurs est sorti en version 5.0 en mai 2011.

Capture d'écran Backtrack 5

On remarquera qu’en plus d’une architecture Debian, Backtrack a une interface très “user-friendly” , très agréable et intuitive.

Répondant au doux nom de “Revolution”, cette version est désormais basée sur Debian . Les développeurs ont également mis en place un environnement Gnome et non plus seulement un environnement KDE. Une plus grande liste de cartes réseaux est disponible malgré l’impressionante compatibilité de l’engin !

http://www.backtrack-linux.org/

Wasteland Outpost


Un peu de geekerie pour vous présenter un site que j’ai rencontré aux cours de mes périgrinations webesques : Wasteland Outpost.

Crédits photo : AerisGuard.com

On ne présente plus Fallout 1,2,3, New Vegas (qui est pour moi plus qu’un 3.1, n’en déplaise à certain). Si vous aimez cette série, ce forum est fait pour vous. Du tutoriel pour fabriquer son badge de la NRC, en passant par des tutoriels de constructions de fusils lasers et des étiquettes Nuka-Cola à coller sur toutes vos bouteilles de Coc@-Col@, ce forum est vraiment bien fourni !

Alors n’hésitez-plus. L’hiver nucléaire est long.

http://www.wastelandoutpost.com/