Alchemy Goods: Fashion Recycling


Être un geek, c’est s’intéresser à l’actualité et aux produits innovants dans tous les secteurs, y compris les plus éloignés de l’informatique, comme par exemple les produits à base de matériaux recyclés. Après avoir trouvé une trousse sympathique fabriquée à base de pneu dans une boutique londonienne, j’ai découvert un concept s’y rapprochant et pourtant beaucoup plus aboutie.

Alchemy Goods est une entreprise américaine, basé à Seattle et spécialisée dans le recyclage des chambres à air de vélo. Chaque produit est pourvu d’une petite étiquette avec un nombre. Ce nombre représente le pourcentage de matières recyclées présentes.


Alchemy Goods reste une petite marque, puisqu’elle ne vend que 30 produits, allant du sac waterproof pour les cyclistes, très utilisé en Allemagne,  jusqu’aux portefeuilles. Les produits sont garantis à vie et “made in the USA”

Malheureusement, je n’ai pas encore eu l’occasion d’en commander mais je garde ce lien sous le coude pour des futurs cadeaux !

Le funny fact de la marque: Elle sponsorise la ligue de freesbee de Nord-Ouest des Etats-Unis. Un peu loin du vélo, non 😉 ? http://www.discnw.org/events/YDFunDRun.html

” C’est mon gouter !” Aka Pirate Box by David Darts


Après avoir découvert un article assez intéressant sur le  http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/07/surfer-sans-entraves_1627059_651865.html qui traitait de la Pirate Box de David Darts, j’ai décidé de creuser le sujet.

MER C KWA ?

C’est une boite. Mais pas n’importe quel bout de métal. Ce petit engin permet le transfert et le partage de fichiers librement et crée un réseau wifi alternatif là ou elle est placée. Une alternative assez intéressante à l’heure ou tous les wifis “gratuits” ne sont plus libres. D’une taille assez réduite, elle est transportable avec sa poignée ergonomique en plastique inflammable et convient aux forbans des réseaux de 7 à 70 ans ( RIP Dennis Ritchie).

SA CER A KWA ?

La pirate box offre la possibilité de surfer librement, sans entraves pour reprendre le titre du Monde. La fonctionnalité la plus intéressante est une shoutbox anonyme qui permet tous les utilisateurs à portée du réseau wifi de communiquer mais le système ne garde aucun log de la conversation ni des utilisateurs connectés.

C'est petit, c'est utile et ça a quand meme plus de gueule qu'une lunchbox Justin bibeure.

Sinon, on peut mettre des gateaux dedans.

KOMAN ON FAI ?

David Darts, Docteur en Arts et titulaire d’une chaire de professeur en Arts à l’université de New York a publié les plans de sa Pirate Box en FAL 1.3 ( http://artlibre.org/licence/lal/en ) ce qui permet une utilisation libre et sans contraintes de ses plans. Il a crée, par ailleurs, un wiki pour tous les curieux, curieuses, pirates et flibustiers  des réseaux, qui voudraient créer cette petite merveille. Tous les composants sont disponibles en commande sur le net, l’ensemble coute dans les 100$. La pirate Box est réalisable sans soudures ( \o/ ), seulement avec des connaissances en Linux ( la box utilise un ubuntu sans X ) et un peu de réseautage.

TA PA D LIEN ?

Pour ceux qui voudraient aller plus loin et pénétrer dans les arcanes de cette lunchbox trafiquée, voici ma petite compilation de liens, garantis sans pr0n:

http://wiki.daviddarts.com/PirateBox

http://wiki.daviddarts.com/PirateBox_DIY_Plug_Computer

http://daviddarts.com/ avec tous ses projets en cours !

Un petit bonus: Reportage sur l’utilisation de la Pirate Box réalisée par la télévision allemande: http://vimeo.com/21720009

[MAJ]

Au cours de mes recherches post-article, j’ai trouvé ce lien, intéressant: comment installer sa pirate box sous ubuntu:

http://www.hydrog3n.fr/tuto-installer-piratebox-sur-ubuntu.html

Un petit lien assez  drole démontrant l’autonomie de la machine, la Pirate Box est cité sur pas mal de blogs survivalistes, ou comment avoir un wifi autonome en cas d’invasion de zombies, de guerre thermo nucléaire globale ou de pénurie de Nutell@.

http://get-urban-survival-skills.blogspot.com/2011/02/survival-planning-zero-hedge-and.html

Have Fun !

TuneGlue: Music Mapping


Il y avait bien longtemps, plus de deux mois, j’écrivais le dernier article de ce blog. J’ai décidé de m’y remettre, malgré l’absence flagrante de lecteurs. Malgré le fait évident que le monde bouge énormément, les combats restent les memes.

Coté news : J’ai récemment découvert un site web basé sur du Flash où une animation, très bien faite de surcroit vous permet de découvrir des groupes de musiques qui sont proches de ceux que vous écoutez. Ca paraît simple, mais l’interface en forme de toile d’araignée et très agréables et pour ceux qui veulent plonger plus profondément dans leur univers musical seront ravis !

Desolé pour le screenshot, il faut que je me trouve un outil de capture digne de ce nom !

Le nom de ce petit bijou ? TuneGlue, disponible ici : http://audiomap.tuneglue.net/

 [Spoiler] Prochain article sur Thanksgiving. Oui je l’avoue, j’aime les dindes.

Remixjobs: Trouve ton job !


Au cours de mes pérégrinations webesques, j’ai découvert un site vraiment bien. Il date d’il y a pas longtemps (Impossibilité de vous donner une date).

Ce site c’est : https://remixjobs.com/

C’est un site proposant pas mal d’offres d’emploi dans le secteur de l’info et petite particularité que j’ai trouvé intéressante, c’est la présence d’un wiki !

Le wiki: https://remixjobs.com/metier/Accueil indique un résumé de la plupart des métiers du web et de l’info, assez bien expliqués, bien qu’on sente une faible activité sur certains articles.

En résumé, c’est bien construit, ça tient la route et c’est utile !

(NdA: Le titre du billet est naze, je le conçois totalement)

Kubuntu: Un narval très très classe


Ca y est, j’ai sauté le pas, pris mon courage et mon clavier à deux mains et j’ai viré window$ de mon ordinateur. Pas mal de monde au sein de mon entourage étant sous Ubuntu, j’ai encore une fois joué la carte du “non, je ne suis pas comme toi” et j’ai téléchargé Kubuntu 11.04 Natty Narwhal.

Pour l’installation, tout se passe bien, des petites vignettes m’invitent à découvrir les programmes développés chez KDE, puisque je suis sur Kubuntu, mais aussi Picasa, application provenant de nos amis de Gougeule, qu’ils ont sortis comme Freeware pour appater les rapaces alors que ce n’est pas de l’open source. Une belle brochette de …

J’ai une mauvaise nouvelle et une bonne nouvelle. La mauvaise c’est que ma carte-wifi embarqué n’avait pas de pilote libre. La bonne nouvelle, c’est que les programmeurs ont bien travaillés, en 3 clics et autant de lignes sur la Konsole ( Oui j’adore les noms chez KDE ), j’avais Internet, en wifi.

Coté virus, c’est la panacée, il n’y a quasiment rien. Le seul point d’ombre reste les ports qu’on oublie de fermer, les password à 4 caractères, etc …

Linux For Humans Beings

Tout ça pour dire que Kubuntu, je verrais à l’usage, mais pour l’instant, cela reste loin devant ma piteuse expérience, et pourtant si longue, que j’ai eu avec window$.

Heureusement chez KDE, je n’ai pas eu à supporter Unity. Un petit clin d’oeil à Joe Gourdin, qui n’a jamais su me comprendre de toute façon 😉

FreedCamp: Tip or Trick ?


Freedcamp : The Free Project Management System, est un site web spécialisé dans la conduite de projets lorsqu’on travaille avec des collaborateurs par télé-travail par exemple. Créer son projet est simple, voire trop simple. Un seul point négatif, c’est l’absence du français, mais bon, entre nous, pour  ce genre de services, on peut bien s’exprimer en anglais ou en allemand.

Fonctionnalité intéressante, on peut créer des tâches avec un nombre d’heures pour le faire, un calendrier peut être crée, un espace fichier de de 20 MB est disponible. Oui 20MB. Sachant qu’un serveur privé gratuit (Je fais de la pub à RedHeberg 🙂 ) est de 200 Mo, un projet n’aura pas grand mal à naître si vous prenez un serveur privé. Si vous êtes un peu plus fainéant, une option est disponible pour acheter de l’espace, à la WordPress.

Une espèce de Forum interne est disponible, utile, utile. On peut même créer des factures, je ne vois pas l’utilité immédiate, mais pourquoi pas ? FreedCamp est vraiment un espace pour la collaboration avec une fonction de notification par e-mail vraiment utile, si votre collaborateur a oublié l’existence de votre projet.

Un petit screenshot pour que vous voyiez l'engin. Quoi ? Open Brain Forum ? Non c'est une surprise 😉

FreedCamp, c’est gratuit, je trouve ça beau, le gros point négatif, ça reste la taille du stockage de vos documents.

http://freedcamp.com/

BackTrack 5


Backtrack 5, la solution Open-Source de sécurité informatique, servant à tester son réseau wi-fi mais comportant aussi de nombreux outils d’audits serveurs est sorti en version 5.0 en mai 2011.

Capture d'écran Backtrack 5

On remarquera qu’en plus d’une architecture Debian, Backtrack a une interface très “user-friendly” , très agréable et intuitive.

Répondant au doux nom de “Revolution”, cette version est désormais basée sur Debian . Les développeurs ont également mis en place un environnement Gnome et non plus seulement un environnement KDE. Une plus grande liste de cartes réseaux est disponible malgré l’impressionante compatibilité de l’engin !

http://www.backtrack-linux.org/